ven. 02 nov. | Le 37e Parallèle

Journàrebours, sortie de résidence

JOURNAREBOURS (JARB) - éclats sonores Duo musique électronique - voix parlée : Axelle Glaie (Llène), Quentin Police (Kafarnarium) Sortie de Résidence au 37e Parallèle le 02.11 à 17h
Les inscriptions sont closes
Journàrebours, sortie de résidence

Heure et lieu

02 nov. 2018 à 17:00
Le 37e Parallèle, Allée Roger Lecotte, 37100 Tours, France

À propos de l'événement

02.11.2018 à 17h

8 allée Roger Lecotte, 37100 Tours

Entrée libre

"Des fragments de pensées parsèment l'espace. Une silhouette intérieure se dessine. Quelque part, à l'intérieur de l'oreille, s'élabore le portrait intime et l’organique d'une parole en création.

Que faire de ces éclats de création, à la fois aboutissement d'un travail de la pensée et point de départ de l'aventure poétique ?

Dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, Journàrebours fait entendre un carnet de création en pleine élaboration, et remonte le courant des idées. C'est la reconstitution, par un recueil minutieux de perceptions, qui laisse à entendre l'intériorité d'une création en travail perpétuel.

La mémoire, dans ses distorsions et ses voies de garage, opère comme un garde-corps incompressible. Elle s'épanouit dans le silence, dans les bruits blancs et les espaces latents du texte. Ses déformations deviennent alors des alliées de la création.

Au coeur d’un dispositif sonore immersif, le public est invité à inventer sa propre vision de cet étrange étranger non nommé. Il est amené à s’interroger sur la question de la pensée opérant dans la création, pensée indissociable de la perception. Les sensations et la mémoire travaillent ensemble, à la manière du bois qui vieillit. Les interfaces entre l’individualité et le monde environnant laissent au public la place nécessaire à l’interprétation et à la rêverie.

Journàrebours est un projet issu de la rencontre entre les textes de Llène, voués à être dits, et l’espace sonore du Kafarnarium qui incite en lui-même à la rêverie et à l'écoute intérieure. Il explore la question de l’intimité dans ce qu’elle a de plus interne, d’organique, et dans son élaboration subjective."

Les inscriptions sont closes

Partager cet événement